Luigi Iacuzzi

Artiste Peintre contemporain surréaliste

LUIGI GIOVANNI IACUZZI né le 16.04.1950 à Valledolmo

La splendeur du bleu à travers ses mains …

Une paire de lunette séparant les yeux de Iacuzzi Luigi du monde. Que cherche-il et que voit-il ? Il semblerait qu’il voit le monde à travers ses yeux d’artiste. Ce n’est pas les pinceaux qui font de lui un peintre mais un simple stylo à bille de couleur bleu.

Incroyable, un Bic, rien de plus commun, peut à travers lui, donner vie à des dégradés, des formes et des idées. Besoin d’avoir l’extraordinaire capacité de doser la pression du stylo et couvrir chaque veine du papier. Cependant, aucune erreur n’est permise, néanmoins, il a cette capacité d’exécution. Le bleu ressemble à une couleur à l’huile sans aucune imperfection, tandis que, comme un phare, il illumine le monde à l’improviste. C’est une technique unique qui ne trouve pas de précédent, essentiellement apprise de manière autodidacte et pensée par lui-même.

Monsieur Iacuzzi n’a pas fait d’étude universitaire, mais dans son art, nous trouvons une technique originale et complexe avec des concepts d’une profondeur universelle. De plus, pour chaque tableau, il existe un concept inspirant qui n’est jamais banal et d’une grande actualité et une profonde connaissance de l’âme humaine. Par exemple ; l’artiste Iacuzzi interprète la femme d’aujourd’hui comme une esclave de la consommation et de la mode en l’imaginant dans un tableau où le corps d’une femme ressemble à une vis qui l’emprisonne.

Finalement, qui est Monsieur Iacuzzi ? C’est un simple sicilien immigré à Bruxelles, il y a une quarantaine d’années. Pour comprendre l’artiste, il faut remonter dans son enfance, un enfant qui vient dans le monde seul et cette solitude va devenir sa meilleure amie. Son père est mort à sa naissance et sa mère ayant des grandes difficultés décide de l’amener à orphelinat, de ces 2 ans jusqu’à ces 11 ans.

Il utilise le bleu pour rendre hommage …

Cet enfant seul, attendant une fois par an la visite de sa maman, souffre terriblement. Le monde de ces premières années de vie semble n’avoir que des connotations négatives. Mais Luigi grandit et s’initie à découvrir toutes les beautés cachées de la nature et la solitude peut alors devenir une alliée si nous avons le temps de la dédier à une passion : le dessin.

Ce qui définit son don, un pouvoir de disposer, de manière inconsciente, de son talent comme une force supérieur se servant de lui pour s’exprimer et lui procurer une immense joie qui ne l’abandonnera jamais plus. Luigi utilise le bleu pour rendre hommage à cette force supérieur avec laquelle il se sert en communiquant, réclamant et appelant le bleu de la grande force de la nature, le ciel et la mer.

De sa mère, il apprit le sens de l’honnêteté, de la responsabilité et l’amour de l’art que sa mère cultivait en écrivant des poésies. Il resta en Italie jusqu’à ces 27 ans et travaillant dans la construction dans son pays, la Sicile. Immigré à Bruxelles, il est devenu père 2 fois. Profondément sensible aux thèmes sociaux, il ne cache pas son indignation pour la condition d’abandon des plus pauvres et des plus faibles et pour l’indifférence grandissante parmi les jeunes.

Ces travaux méritent toute votre attention et votre reconnaissance. Le silence de sa maison et la solitude, aujourd’hui, plus qu’hier, à l’âge de 70 ans, lui permettent de comprendre toutes les oscillations vibrantes de l’esprit humain et les reporter patiemment sur le papier. Cet article est destiné à interroger le monde de toutes ces faiblesses et ces erreurs qui accompagnent notre vie.

Son style, son dessin, sa signature …

Son style et ses mises en forme le définissent autant que sa technique.
Un dessin simplement poétique et singulier.

Une technique unique au monde

Un stylo à bille, du papier blanc et une patience sans pareil.
Une passion incommensurable le poussant toujours plus loin.
Son art est devenu le reflet de son esprit traduisant ses pensées et ses tourments.

Ses oeuvres encore disponibles

Altitude

0 x 0 cm

1.950€

L’arbre de la vie

0 x 0 cm

980€

Point d’interrogation

0 x 0 cm

2.580€

Le canard

0 x 0 cm

1.950€

La fleur spirale

0 x 0 cm

2.460€

Double visage avec la lune

0 x 0 cm

14.900€

L’enfant avec un chien et deux colombes

21 x 28,5 cm

1.380€

Le temps qui passe

19 x 37,5 cm

1.950€

Homme robot avec œil

0 x 0 cm

990€

La joie

0 x 0 cm

1.800€

Femme avec lumière

0 x 0 cm

990€

L’homme nuage

0 x 0 cm

950€

Montagne, nuage et avion

30,5 x 38,5 cm

1.850€

Splendide horizon

24,5 x 27,5 cm

1.250€

La rose et l’oiseau

31,5 x 20,5 cm

780€

Les 3 Pâpes

48 x 25,5 cm

1.500€

Le petit voilier

0 x 0 cm

990€

Le Roi Baudouin avec un clochard

100 x 70 cm

8.850€

Le couple endormi

0 x 0 cm

980€

Fleurs étoilées

0 x 0 cm

1.680€

Le doute

0 x 0 cm

690€

Vers les cieux

0 x 0 cm

1.380€

Les abandonnés

0 x 0 cm

1.950€

Enfant et jésus crucifié

27 x 41 cm

1.980€

La force de la vie

35 x 22 cm

1.990€

Promenade d’un lion

23 x 41 cm

1.950€

Utopie

41 x 30 cm

2.990€

La détente

44 x 33 cm

1.500€

L’arrivée

31 x 25 cm

1.500€

La femme et son perroquet

40 x 26 cm

1.950€

La marguerite, l’escargot et l’enfant

29,5 x 39,5 cm

1.950€

Homme, papillon, chien et fleurs

0 x 0 cm

1.800€

CONTACT

Une question, un rendez-vous, un complément d’information, nous vous répondrons avec grand plaisir.

Certaines œuvres déjà vendues

Articles de presse

Un travail patient qui nécessite des dizaines d’heures de travail pour la réalisation d’un seul tableau.
Crayonner, était depuis la mort de son père, un besoin et un espoir.

Expositions

1982
CGER
1986
Centre culturel de la commune de Schaerbeek
2003
Centre culturelle de Laeken
35 artistes sélectionnés sur 500 participants
2005
Centre culturelle de Woluwe-Saint-Pierre.
130 artistes sélectionnés sur 1250 participants
2009
Salon de l’artisanat à Schaerbeek
2015
Musée d’art spontané à Schaerbeek
2018
Reçu par Sa Majesté, le Roi Philippe, à la réception inaugurant l’aile droite rénovée du Mont-de-Piété à Bruxelles.
2019
Salles d’exposition du Mont-de-Piété à Bruxelles
Présence du chef du cabinet du Roi avec son épouse.

2021

Maison communale d’Etterbeek

Expositions à venir

©Luigi Iacuzzi